Le village

Saint Barthélemy le Meil est une petite commune de 218 habitants. Située au cœur de l’Ardèche à 520 m d’altitude environ, elle bénéficie d’un cadre verdoyant et d’une vue imprenable sur 2 vallées : la vallée de l’Eyrieux et la vallée du Talaron.  Très attractive par ses atouts naturels, elle est le point de départ pour de belles ballades et randonnées, vous pourrez profiter également de sa piscine ouverte juillet et août, située dans le village, à quelques minutes du gîte (accessible à pied et en voiture).


Photo de Claude Fougeirol

La commune est composée de deux groupements d‘égale importance, séparés par trois kilomètres : le chef lieu et le village de Burianne.

 Barthélémy est le patron des bouchers et des tanneurs. Quant au nom le Meil, il viendrait du Celtique « Melo » qui signifie « sur la montagne ». Le chef lieu est bâti sur un promontoire surplombant la vallée de l’Eyrieux et celle du Talaron, le lieu est pittoresque avec ses maisons étagées à flanc de coteau entourées de « chambas » (culture en terrasse) et son église à double clocheton.

On respire l’air vivifiant des pinèdes et des châtaigneraies dans ce village haut perché à ciel ouvert où l’horizon est lointain de crête à crête.

Burianne (Berienno en patois local) est un ancien fief féodal dont le dernier seigneur fut en 1744, Louis-Hercule de Portalès, seigneur de Burianne et de Talaron. C’est le village sans clocher. Il étire paresseusement ses habitations de part et d’autre de la route « le Cheylard  – St Christol ».

A l’abri des vents du nord, il bénéficie de températures agréables créant un micro-climat exceptionnel. Perché sur son promontoire rocheux, le hameau offre un magnifique tour d’horizon avec une vue qui s’étend jusqu’aux Alpes. Par temps clair, les « Trois Becs » du Diois et le Mont-Blanc y sont visibles au delà du grand V que forme le synclinal de la vallée de l’Eyrieux.

Le hameau de Burianne est devenu célèbre par la bataille qui s’y déroula le 5 juillet 1944 entre les forces de l’occupation et les éléments de la Résistance.

Photo de Claude Fougeirol

Publicités